Slider
Contenu page

Journées thématiques
Chaabi Habibi

Lors de ces deux journées de réflexions, de performances et d’ateliers, HalfmOon, L’UPA et Metx proposent cet événement afin de questionner sur le thème du corps, de la danse et des stéréotypes de genre liés à la pratique artistique.

Axé sur la danse et la musique populaires du Maroc, le projet met en lumière les tabous et interdits dont le corps de la femme fait, aujourd’hui encore, l’objet.

 

Programme

Vendredi 6 mars 

 

14h00 - 16h00 
 

Projection film Au Temps où les Arabes Dansaient de Jawad Rhalib (durée 84', R&R Productions)

Site internet : http://www.whenarabsdanced.com

Quand les arabes dancaient

18h00

Bar & petite restauration

18h30 - 19h30

Conférence - Femme qui danse, corps en transe : mouvement et féminité dans les performances gnawa à Bruxelles par Hélène Sechehaye.

La communauté confrérique marocaine des Gnawa est connue de par le monde pour ses rituels appelés lila (“nuit”), lors desquels les mondes visible et invisible sont conviés le temps d’une soirée qui met en scène odeurs, mets, couleurs, danses et répertoires musicaux spécifiques. Les chants sont accompagnés en début de cérémonie par des danses de divertissement. Plus tard dans la soirée s’ouvre le moment des possessions, caractérisées par les transes des adeptes.

Traditionnellement, la pratique musicale et dansée est plutôt l’apanage des hommes, alors que les femmes se dévouent plutôt à la transe. Des études réalisées au Maroc ont fait ressortir les similitudes entre le fonctionnement des mouvements de danse et de transe, qui se rapprochent d’un point de vue structurel mais qui sont diamétralement opposés dans la symbolique et les discours des adeptes. Ainsi, le corps en transe n’est pas censé être considéré d’un point de vue charnel, à la différence d’un corps qui danse.

Depuis plusieurs années, la pratique musicale s’ouvre aux femmes, qui s’y investissent au point de rivaliser avec leurs collègues masculins. Dans cette communication, Hélène Sechehaye exposera les observations résultant d’un travail de terrain réalisé depuis 2014 auprès de musiciens et musiciennes Gnawa à Bruxelles actifs notamment au sein de l’association MetX, où les projets impliquant de la musique gnawa comptent de plus en plus de femmes.

Plusieurs questionnements seront exposés et discutés. Qu’en est-il de la pratique dansée féminine ? Suit-elle les mêmes chemins que la pratique chantée et instrumentale ? Se distingue-t-elle de la pratique dansée masculine ou se calque-t-elle sur ses modèles ? Comment le corps qui danse est-il perçu et façonné au regard du corps féminin en transe omniprésent dans esprits ?

Hélène Sechehaye est doctorante en musicologie, en cotutelle entre l'Université libre de Bruxelles et l'Université Jean Monnet de Saint-Étienne. Sa thèse porte sur les pratiques musicales gnawa à Bruxelles.

Maison de la Création 2016
Crédit - Maison de la Création 2016

20h00 - 21h30

Atelier danse Danse Chaabi du Maroc par Esraa Warda

Initiation à la transe et au raffinement d’une tradition ancestrale. Exploration du mouvement  spécifique au Chaabi, style populaire du Maroc qui reflète une énergie festive et pousse à se libérer sans inhibition.

La danseuse Esraa Warda enseigne la danse marocaine et algérienne connues pour incarner l'esprit de la danse traditionnelle dans son mouvement.

Formée dans l’esprit de la tradition, Warda a appris de sa famille et des femmes aînées de la communauté artistique au Maroc et en Algérie.

En tant qu'enseignante, elle donne la priorité à la préservation et la transmission des connaissances traditionnelles du mouvement nord-africain à travers les communautés.

Esraa warda

Samedi 7 mars

 

16h30 - 18h00

Atelier danse Danse Chaabi du Maroc par Esraa Warda

Initiation à la transe et au raffinement d’une tradition ancestrale. Exploration du mouvement  spécifique au Chaabi, style populaire du Maroc qui reflète une énergie festive et pousse à se libérer sans inhibition.

La danseuse Esraa Warda enseigne la danse marocaine et algérienne connues pour incarner l'esprit de la danse traditionnelle dans son mouvement.

Formée dans l’esprit de la tradition, Warda a appris de sa famille et des femmes aînées de la communauté artistique au Maroc et en Algérie.

En tant qu'enseignante, elle donne la priorité à la préservation et la transmission des connaissances traditionnelles du mouvement nord-africain à travers les communautés.

Esra Wardaa

A partir de 18h00

Bar & Buffet

19h15 - 20h00

Concert musique gnawa au féminin par Imane Guemssy & Tsoukina

Imane Guemssy est une jeune musicienne originaire de Casablanca. Attirée depuis son adolescence par la musique et les traditions gnaouas, elle commence à jouer spontanément lors de fêtes gnaoua dans sa ville natale. Ces fêtes -ou lilas- sont principalement fréquentées par des musiciens masculins. Néanmoins certains maîtres musiciens -ou mâalems- lui permettent d’évoluer parmi eux. Elle apprend ainsi à jouer le guembri, un luth traditionnel, ainsi que les instruments de percussion comme le krakeb et le t’bel.

Inspirée par ces différents maîtres gnaoua et écoles musicales, elle interprète les arrangements traditionnels de façon plus contemporaine et féminine. En 2019 elle développe un répertoire original et sous le nom de Tsoukina, elle adapte les arrangements des chansons aux voix féminines et organise des répétitions ouvertes pour toutes les filles et femmes intéressées de rejoindre le projet afin de rendre accessible aux femmes cette tradition musicale.

Concert

20h00 - 20h45

Performance Danse & musique chaabi par Esraa Warda & Dakka Royal

En tant qu'interprète, Esraa Warda est une centrale électrique qui porte l'essence de la féminité et de la force nord-africaines. Esprit rebelle, elle défie les normes traditionnelles sexistes et les stigmates qui limitent l'expression publique et le mouvement des femmes à travers l'Afrique du Nord. Admirée par les amateurs de culture du monde entier pour son originalité et son être contagieux, Warda est une force motrice qui désire sortir la danse marocaine/algérienne des marges et inciter ainsi les jeunes à embrasser leur culture.

Pour cette performance, Warda sera accompagnée de 3 musiciennes du groupe Dakka Royal, une troupe bruxelloise qui regroupe des jeunes femmes autour de chants et rythmes traditionnels et spirituels du Maroc. Ensemble, elles nous présenteront une performance dansée sur la musique chaabi. Un moment de transe garanti !

Esra Wardaa

A partir de 22h00

Party Chaabi Habibi par Dj Bushra

Bushra est bercée depuis l’enfance par les sonorités africaines et du Moyen Orient. Après des études juridiques et de géopolitique, elle revient à ses premières amours en tant que DJ Bushra mêlant musiques électroniques et Chaabi marocain.

Dj Bushra

Tarifs

ATELIER DANSE

20€/atelier - 6 OU 7/03

SOIREE 7/03 (performance, concert + party)

8€

JUSTE PARTY 7/03

5€

PRIX PACKAGE 

35€ - 6 & 7/03 : 2 ateliers danse

25€ - 7/03 : atelier danse + soirée (avec possibilité de combiner atelier danse du 6/03 + soirée du 7/03)

40€ - 6 & 7/03,  Pack complet - Conférence + 2 ateliers danse + soirée

Où ?

Université populaire d'Anderlecht
Rue Lambert Crickx, 19
1070 ANDERLECHT

Formulaire
Formulaire d'inscription
Les ateliers
Atelier 14h
14h00 - 16h00 : Projection du film "Au Temps où les Arabes Dansaient" de Jawad Rhalib
Je participe ?
Atelier 18h00
A partir de 18h00 : Bar & petite restauration 
Je participe ?
Atelier 18h30
18h30 - 19h30 : Conférence - Femme qui danse, corps en transe : mouvement et féminité dans les performances gnawa à Bruxelles
Je participe ?
Atelier 20h00
20h00 - 21h30 : Atelier danse Danse Chaabi du Maroc par Esraa Warda
Je participe ?
Samedi 07 mars
Atelier 16h30
16h30 - 18h00 : Atelier danse Danse Chaabi du Maroc par Esraa Warda
Je participe ?
Atelier 18h00 samedi
A partir de 18h00 : Bar & Buffet
Je participe ?
Atelier 19h15
19h15 - 20h00 : Concert musique gnawa au féminin par Imane Guemssy & Tsoukina
Je participe ?
Atelier 20h00 samedi
20h00 - 20h45 : Performance Danse & musique chaabi par Esraa Warda.
Je participe ?
Atelier 22h00
A partir de 22h00 : Party Chaabi Habibi par Dj Bushra
Je participe ?